top of page
Fiche praticien

Ce répertoire des praticiens en santé intégrative est destiné :

  • aux patients ayant un problème de santé et à la recherche de praticiens de soins complémentaires  aux traitements médicaux conventionnels

  • aux personnes désireuses de trouver un mieux-être

  • aux médecins souhaitant orienter un patient vers un praticien expérimenté et de travailler de concert 

  • aux praticiens complémentaires souhaitant orienter des personnes et collaborer avec d’autres praticiens

  • aux mutuelles et autres organismes intéressés par la Santé Intégrative

 
Le répertoire est actualisé au fil des inscriptions et mis sous revue une fois par an
Tous les praticiens inscrits dans ce répertoire se sont engagés à avoir une pratique conforme à la charte de la santé intégrative des soignants accompagnants (Health united 2022)

Toutes les informations contenues dans le répertoire sont certifiées exactes et sur l'honneur par les praticiens qui les ont eux même renseignées. En conséquence, SIAN ne peut être tenue responsable d'une information erronée.

La personne qui consulte le répertoire est seule responsable de ces choix. 

(1) Pratiques validées ou recommandées par les autorités publiques et pratiques complémentaires bénéficiant de normes de formation réglementaires et/ou universitaires

(2) Pratiques complémentaires hors nomenclature officielle et ne bénéficiant pas de normes de formation réglementaire

association SIAN

SABOT

Jean-Pierre

+32475328493

Médecin (1), Patient partenaire (1)

4 Rue de l'Abbatiale, 52160 Auberive, France

dernière mise à jour

30 avril 2023

Association

Bénévole

Non

Etudes universitaires à la Faculté de Médecine de l’Université Libre de Bruxelles (ULB) de 1971-à 1985 ; Docteur en médecine, chirurgie et accouchements depuis le 30/6/1980 et Spécialiste en Médecine Interne depuis le 15/11/85.
Formation post-universitaire en 1995 : Maîtrise en Management des Institutions de Soins et de Santé, Ecole de Santé Publique et Ecole de Commerce Solvay, U.L.B.

35 ans

Mon parcours professionnel m’a fait connaître quasiment tous les aspects de la vie de l’hôpital, depuis une pratique clinique de plusieurs années au chevet de patients insuffisants rénaux en dialyse et de patients diabétiques au sein d’un petit établissement à vocation sociale dans un bassin houiller désertifié après la fermeture des charbonnages, jusqu’à la tête du département médical d’un hôpital régional de 1.000 lits répartis sur 4 sites et comptant plus de 400 médecins et autant de membres des différents métiers paramédicaux.
Dans la seconde partie de ma vie professionnelle consacrée à la gestion hospitalière, mes principaux terrains d’engagement ont été la structuration, le fonctionnement et le financement des activités hébergées au sein du département médical de l’hôpital, à savoir non seulement celles des médecins mais aussi celles des professionnels des disciplines paramédicales, avec pour objectifs permanents de mettre en place une organisation systémique basée sur des pratiques collégiales et transdisciplinaires, de créer les conditions propices au développement continu d’une offre de soins de qualité, et de résister avec force aux dérives technocratiques et mercantiles qui étouffent les soignants.
Depuis le début de ma carrière de clinicien puis comme responsable médical, j’ai aussi consacré beaucoup de temps et d’énergie au développement et à l’utilisation adéquate d’outils informatiques venant en support de l’activité des soignants et destinés à renforcer la communication avec les patients et entre les différentes ‘’lignes de soins’’. Plus récemment, mon attention s’est encore portée sur les changements que l’irruption des outils technologiques de la ‘’e.santé’’ induit dans la pratique des soins.
Retraité en 2019, j'ai par la suite été amené à participer à plusieurs groupes de travail mandatés par les autorités publiques et politiques de ma région, en particulier dans le cadre de l’analyse des indispensables mutations que doit connaître le paysage socio-sanitaire régional pour faire face au vieillissement de la population et à l’évolution des besoins en santé sur notre territoire.
Pour moi qui réside depuis quelques mois (encore à temps partiel) en Haute Marne dans le beau village d’Auberive, contribuer au développement du ‘’projet SIAN’’ représente une opportunité inespérée de prolonger à l’heure de la retraite un engagement sociétal mené de très longue date au service de valeurs qui me semblent aujourd’hui dangereusement fragilisées. A bien des égards, ce projet recoupe en effet plusieurs des thèmes qui m’ont très largement mobilisé pendant toute ma vie professionnelle, en particulier celui de la mise en réseau et de l’organisation de collaborations fructueuses entre les différents intervenants en santé. S’ajoutent aujourd’hui à ces matières bien connues la dimension ‘’Art’’ et la dimension ‘’Nature’’, très nouvelles pour moi, mais que le temps libre dont je jouis maintenant me fait découvrir et dont je peux ainsi deviner toute la puissance créatrice et toutes les potentialités ‘’thérapeutiques ‘’.

bottom of page